Analyse / Expulsions: sans toit et invisibles !

C’est peu dire que la crise sanitaire et le confinement ont projeté une lumière crue sur les inégalités préexistantes et les souffrances au quotidien d’une partie de la population. Alors qu’il fallait rester chez soi, il a bien fallu songer – un peu – à celles et ceux privé·es de toit ou en passe de le perdre. C’est alors qu’on redécouvre combien est épais le voile jeté sur ces indécentes réalités. Par exemple, que sait-on de l’ampleur des expulsions domiciliaires ? Or comment décider sans savoir ? Lors du confinement du printemps dernier, les Régions flamande, wallonne et bruxelloise ont assez rapidement décidé d’un moratoire sur les expulsions domiciliaires. L’arrêté wallon expliquant notamment qu’il convenait « de prendre toutes les mesures afin d’éviter que des expulsions conduisent des ménages à se retrouver sans domicile fixe ou à se loger de manière urgente chez des relations et donc à se rassembler au sein d’un même logement »
2020_22_ArticleFTU_Expulsions_
Nom du fichier : 2020_22_Expulsions_CS-1.pdf
Taille du fichier : 868 KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *